Fin de vie du projet

EnjeuSolutions
Les installations sont totalement démanteléesLe démantèlement complet permet à la biodiversité de reprendre place. Il concerne :
> Les ouvrages ;
> Les fondations ;
> Les câbles ensouillés ;
> Les postes électriques et leurs fondations ;
> Tout équipement ou aménagement lié à l’exploitation

Il peut être intéressant d'étudier les fondations et leur capacité à constituer des habitats de type récifaux.
> Analyse des impacts positifs et négatifs de laisser les fondations (Deloitte)
L'emprise du chantier de démantèlement est minimisée

> Restriction des emprises du chantier

Le transport des matériaux et installations est non polluant> Utilisation de véhicules et bateaux moins polluants
> Réduction au maximum du passage des engins
> Réduction du nombre de déplacements
> Augmentation du taux de remplissage des véhicules et bateaux
> Réduction des distances parcourues
> Réduction de la vitesse des engins

Le bruit généré en phase de démantèlement est minimisé> Éviter le déroctage par explosif
> Utiliser le cutting au lieu du forage

> Utilisation de techniques répulsives (effarouchement) en amont des travaux
> Accroître progressivement l’intensité des opérations et donc la production de bruit pour permettre aux espèces les plus mobiles de s’éloigner à une distance suffisante
> Localisation des animaux en temps réel et arrêt des travaux jusqu'à leur éloignement
> Éviter les opérations bruyantes lorsque la faune est la plus active (lever du jour, coucher du soleil)
> Effectuer les travaux bruyants sur la même plage horaire pour éviter l’exposition au bruit sur une trop longue durée
> Choix d’un matériel approprié, insonorisé

Toute pollution lumineuse est évitée> Éclairage orienté vers le bas
> Choix de technologies pour limiter la dispersion de la lumière
> Choix de technologies à moindre intensité

Les EEE sont systématiquement enlevées et traitées> Construction d'un programme d'actions adapté au site
> Limiter l'apport de produits extérieurs
> Surveillance régulière du site
> Utiliser une technique de gestion appropriée pour l'espèce

Aucun produit chimique/phytosanitaire n'est utilisé sur le chantier de démantèlement

> Les produits utilisés sur le chantier doivent être choisis selon leur nocivité
> Réduction de l’utilisation des produits d’entretien

Les déchets sont gérés de manière optimale> Limitation des déchets à la source en premier lieu
> Tri sélectif des déchets
> Recherche de filières de valorisation
> Utilisation des suivis de bordereau/fiches de suivi
> Couverture des bennes
> Stockage des produits dangereux sur bacs de rétention
> Aucun déversement de produit toxique dans les réseaux publics

Le personnel est entièrement sensibilisé aux enjeux biodiversité> Formations
> Nomination d'un référent environnement/biodiversité
> Affiches, signalétique, supports
> Événements de communication sur la biodiversité, journées de l'environnement
> Participation des employés aux sciences participatives

Le site est entièrement remis en étatIl s’agit de favoriser la réintégration du site dans l’environnement :
> Restauration du sol
> Entretien du site jusqu'à sa bonne santé environnementale

Les différents matériaux et flux sont séparésCette problématique doit être pensées en amont, lors de la phase de développement du projet, pour identifier les enjeux. Il s'agit d'éco-concevoir les installations pour favoriser la séparation des matériaux, et de privilégier des matériaux facilement séparables et recyclables.

Les installations sont recyclées à 100%Il est possible de faire appel à des entreprises spécialisées qui démantèlent les installations, afin de récupérer les matériaux qui peuvent être recyclés (par exemple, l'acier).

Pour les matériaux composites, il est possible de faire appel à des entreprises innovantes, par exemple :
> Utilisation des pales en fibres de verre pour remplacer les combustibles fossiles dans l'industrie du ciment
> Réutilisation des pales d'éoliennes en tant qu'aire de jeu, bancs publics ou abribus