Financement

BÉNÉFICES ÉCONOMIQUES DES  ÉNERGIES RENOUVELABLES

Au-delà de la nécessité de la lutte contre le changement climatique, les territoires ne peuvent développer un projet d’énergie renouvelable que si celui-ci leur apporte des bénéfices économiques.

Les énergies renouvelables peuvent être une véritable opportunité économique pour les territoires. Bien que nécessitant un fort investissement en premier lieu, les retombées économiques d’un projet d’énergie renouvelable sont importantes :

  • > Valorisation les ressources et gisements locaux
  • > Baisse de l’importation d’énergie
  • > Bénéfices directs via le chiffre d’affaires généré
  • > Création d’emplois pour les études, la construction, la maintenance
  • > Attractivité du territoire

Pour bénéficier de ces retombées positives, le déploiement des énergies renouvelables doit se faire dans une logique de projet de territoire global. Les énergies renouvelables peuvent être le socle d’un cercle économique vertueux où la valorisation d’un gisement est bénéfique pour l’ensemble des acteurs locaux.

COÛT D’UN PROJET D’ÉNERGIE RENOUVELABLE

Un projet d’énergie renouvelable peut en effet constituer un investissement conséquent pour des territoires. Bien que le coût de l’infrastructure seule soit déjà élevé, d’autres coûts sont à prendre en compte (études, raccordement, maintenance, coûts financiers, compensation écologique, démantèlement).

De quelques milliers d’euros pour du solaire sur toiture, les investissements peuvent aller jusqu’à plusieurs millions d’euros pour les projets les plus importants. Investir dans le développement d’un projet d’énergie renouvelable peut être coûteux pour un territoire.

Au-delà du coût élevé, les énergies renouvelables sont à l’origine de risques auxquels les collectivités ne peuvent parfois pas faire face. Les risques inhérents sont d’autant plus forts que les projets d’énergie renouvelable peuvent s’étaler sur plusieurs années, et donc être soumis à de nombreux facteurs d’incertitude. Ceux-ci peuvent être liés à l’évolution du cadre réglementaire, aux mécanismes d’accompagnement des filières ou encore à la variation des coûts de raccordement.

Le risque lié aux recours des citoyens et associations contre le projet peut être diminué via l’implication des citoyens dans la co-construction du projet, bien en amont de celui-ci et à toutes les étapes.

FINANCEMENT D’UN PROJET D’ÉNERGIE RENOUVELABLE

Les collectivités ont le choix de soutenir des initiatives privées (mesures financières incitatives, accompagnement au montage financier ou prise de participation) et/ou investir elles-mêmes dans des équipements de production, notamment dans le cadre de partenariats publics-privés.

Développement

La phase de développement est la plus risquée puisque le porteur de projet investit dans les études (faisabilité, raccordement, impacts) sans savoir si le projet sera concrétisé. Cette phase est généralement financée par :

  • > Fonds propres du porteur de projet
  • > Certains types de prêts
  • > Financement participatif
  • > Financement par actions
  • > Implication du secteur privé

Des outils existent pour accompagner cette phase de développement :

  • Clubs d’investisseurs
  • Octroi d’avances remboursables des collectivités aux citoyens
  • Subventions

Chantier

La phase de chantier requiert des montants importants. Le porteur de projet peut :

  • Emprunter à la banque pour financer le projet (en général à hauteur de 80%)
  • Utiliser ses fonds propres
  • Utiliser des obligations

Exploitation

L’exploitation du projet est généralement financée par les revenus retirés de l’énergie (électricité ou chaleur). Le porteur de projet doit néanmoins garder à l’esprit la possibilité de devoir réinvestir de l’argent en cas d’événements imprévus.

PLUS D’INFORMATIONS

RessourcePrésentation
Financer le développement de projets d'énergie renouvelable d'intérêt territorial, CLER, 2016

Ce document met en avant l'ancrage territorial comme nécessité pour le développement des projets d'énergie renouvelable. Il met ainsi en avant l'importance des acteurs locaux dans les projets et la question du financement.

CLER (Réseau pour la transition énergétique)Le CLER - Réseau pour la transition énergétique est une association dont l'objectif de promouvoir la transition énergétique. Ses missions sont de développer les dynamiques d'échanges et de diffuser les meilleures pratiques.

TEPOS (Territoires à énergie positive)Le réseau TEPOS rassemble des territoires et acteurs engagés sur l'énergie. Le site Internet rassemble des retours d'expérience et des documents sur l'application de la transition énergétique dans les territoires.

Énergie PartagéeÉnergie Partagée est une structure dont les objectifs sont de mobiliser les citoyens, accompagner les nouveaux projets et financer les projets citoyens d'énergie renouvelable.

Photovoltaïque et collectivités territoriales : guide pour une approche de proximité, ADEME, 2014Ce guide, à destination des collectivités territoriales, a pour ambition de poser le cadre d’analyse des projets photovoltaïques sous l’angle d’une approche de proximité. Il présente aussi les solutions de financement des projets photovoltaïques.